Ben Ainslie s'associe au milliardaire britannique pour AC

L'équipe britannique de l'America's Cup prépare déjà le passage aux monocoques. L'équipe Land Rover BAR de Ben Ainslie s'est jointe à l'équipe de 52 pieds du milliardaire britannique Tony Langley pour participer au plus grand événement mondial de monocoques hautes performances, la 52 Super Series.

Ainslie dirigera son équipe à bord de Langley Holdings Gladiateur TP52 utilisant la série pour développer leurs compétences de course en monocoque qui sont très différentes de celles requises pour les catamarans à foils.

Langley continuera à la barre de Gladiator, un rôle qu'il a eu depuis 2012. L'équipe a égalé le dernier événement à Mahon, marquant des points égaux aux champions de la Super Série 2017, Azzurra, ne perdant que la victoire de la régate sur un tie-break.

Land Rover BAR a déjà annoncé qu'il participerait à la 36e America's Cup à Auckland, après avoir atteint les demi-finales des challengers aux Bermudes, perdant contre l'éventuel vainqueur de la Coupe, Emirates Team New Zealand.

Ainslie a déclaré que participer à la 52 Super Series serait précieux pour son équipe. « Nous sommes ravis de travailler avec Tony Langley, c'est l'un des plus grands supporters de la voile britannique et cela nous donnera une occasion unique de revenir sur les subtilités de la navigation en monocoque à un niveau extrêmement élevé.

"Cela permet non seulement à notre équipe de voile, mais aussi à nos équipes de conception et de performance de commencer à développer nos outils et notre méthodologie alors que nous entamons notre campagne de la 36e America's Cup."

L'équipe néo-zélandaise a confirmé que sa défense se déroulerait dans des monocoques de 75 pieds, et non dans les catamarans à foils à ailes des deux dernières Coupes. Tous les détails de la nouvelle classe AC75 devraient être dévoilés le 31 mars, avec une annonce de concept aux équipes et aux médias le mois prochain. En attendant, les équipes Challenger chercheront à développer leurs compétences en monocoque, sensiblement différentes de celles requises pour les catamarans à foils de la 35e America's Cup.

Bella Mente Quantum Racing Association, membre du New York Yacht Club's America's Cup, participera également à la 52 Super Series en Course quantique, qui sous Doug DeVos est cinq fois vainqueur du championnat de la saison dans la classe.

La classe 52 Super Series a été spécifiquement exclue de la définition d'un bateau de substitution dans le protocole de l'America's Cup. Cette décision semble également destinée à éviter un deuxième défi britannique pour la Coupe de l'America, qui devait être soutenu par Langley, propriétaire de Langley Holdings, un groupe d'ingénierie et industriel.

Les courses de TP52 ont commencé en Europe en 2005 lorsqu'elles ont été adoptées par un groupe de propriétaires déçus par les courses avec système de mesure international et le type de bateaux de grand prix que le système de mesure encourageait.

Ces monocoques rapides, légers et très puissants ressemblaient davantage à des dériveurs hautes performances, courus en temps réel – victoires du premier après le poste – et pourtant conformes à une conception de règle de boîte. La règle de la boîte liait les bateaux à un ensemble de dimensions clés mais laissait toujours aux bureaux d'études et aux équipes de course la possibilité d'exploiter leurs propres idées et initiatives.

Une gestion prudente de la règle de la boîte a encouragé une évolution constante du TP52, de sorte qu'il est progressivement devenu plus rapide et plus excitant de naviguer avec moins d'équipage et moins de voiles, réduisant ainsi les coûts.

Les commentaires sont fermés.