GGR Day 173 - Le jour le plus long dans l'océan Austral

Jour 173 - 21 décembre. La journée la plus longue de 2018 dans l'océan Austral pour les marins de la GGR.

  • Mark Slats réduit l'avance de Jean-Luc Van Den Heede de 87 milles en 4 jours
  • Uku Randmaa passe le cap Horn
  • Istvan Kopar entouré par les tempêtes
  • Tapio Lehtinen s'attaque à ses problèmes de balanes

Le 21 décembre était le jour le plus long de l'année dans l'hémisphère sud, le soleil a donc la plus grande déclinaison vers le sud pour tous ceux qui utilisent un sextant pour naviguer. Elle marque aussi souvent une période de météo instable mais tout semble aller pour le mieux pour la flotte de la GGR pour l'instant. Les pensées des skippers vont vers Noël mêlées à leur route vers la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne.

Uku Randmaa, troisième, a franchi le cap Horn à 04h00 UTC mercredi 19 décembre. L'Estonien de 55 ans est déjà venu ici une fois lors d'une précédente circumnavigation en 2011/12, mais l'observation émotionnelle était tout aussi géniale : ses messages texte disaient tout : IL EST INCROYABLE QUE JE PEUX VOIR LE COR. JE SUIS RECONNAISSANT POUR MES DIEUX suivi de : MERCI À SIR ROBIN POUR LES TRACES ET À ST MAWES SC POUR LE GÂTEAU !

Il fait bien sûr référence à Sir Robin Knox-Johnston, vainqueur de la première Golden Globe Race du Sunday Times il y a 50 ans et au gâteau aux fruits "Tante Eileen" qui a soutenu Sir Robin ce jour-là, fidèlement reproduit par un boulanger de Cornouailles et présenté à chacun. Skipper de la GGR par les membres du St Mawes Sailing Club à Cornwall pour leur ouverture au Horn.

Uku Randmaa, maintenant en sécurité autour du Cap Horn, profite des conditions plus calmes de l'Atlantique Sud

Uku et son Rustler 36 Un et tous ont ensuite été enlisés pendant un certain temps, mais profitant maintenant pleinement des vents de secteur ouest pour passer à l'est des îles Falkland, espérant peut-être rater le pire des vents contraires que connaît Mark Slats. Il n'y a pas de conditions météorologiques établies pour la région à cette période de l'année, donc pas de bonne ou de mauvaise façon de se diriger vers le nord. Une chose est sûre; après des mois de conditions sauvages dans l'océan Austral, Uku profite de l'opportunité d'un vent moindre et d'une houle plus faible.

Son message de Noël est : BEAUCOUP DEMANDENT CE QUE JE FAIS À NOL ? JE VOILE !…MAIS UN JOYEUX NOL À TOUS LES FANS DE GGR DE TOUS ! J'AI COQ AU VIN DE BERGERERAC. PAS DE DÉCORATIONS… SEULEMENT LE VENT DE FACE

2,163 36 milles d'avance, Mark Slats naviguant sur le deuxième Rustler XNUMX Ohpen non-conformiste, continue de surprendre tout le monde avec sa grande vitesse soutenue au près, faisant régulièrement 6 nœuds. Les prévisions montrent des vents contraires persistants pendant de nombreux jours et dans un SMS hier, le Néerlandais a admis : TOUT BON. LA VIE EST UN PEU ENNUYANTE ICI AU VENT AU VENT !

Lorsque vous vivez sous un angle constant de guérison, tout est difficile à faire : manger, dormir et faire n'importe quoi sur un pont imbibé de spray. Il est également trop occupé à essayer d'attraper Van Den Heede pour se concentrer sur Noël, et pendant le stress du départ, il a signalé cette semaine qu'il avait oublié d'emballer ses cadeaux !

Jean-Luc, naviguant encore un autre Rustler 36 – matmut – voit peut-être Slats réduire son avance petit à petit à , mais sait que son angle de vent s'améliore chaque jour qu'il se déplace plus au nord à 5-6 nœuds. Il doit rêver maintenant d'assouplir les écoutes et de franchir le cap du bulbe sud-américain pour profiter des alizés des Caraïbes. Cela a été un travail difficile, surtout avec un mât endommagé, mais il progresse bien. Son cadeau de Noël verra matmut regagner une partie de son avance perdue contre Ohpen non-conformiste depuis le passage du Cap Horn, mais dès qu'il lève les yeux sur son mât, il sait qu'il reste encore un long chemin à parcourir !

Le message de Noël de Jean-Luc à tous ses followers est : SOUHAITE A TOUS UN JOYEUX NOEL ET UNE BONNE ANNEE 2019

L'Américain/Hongrois Istvan Kopar, 4e, se situe actuellement entre deux zones de gros temps, l'une au nord, l'autre au sud. Il a survécu à sa plus grosse tempête jusqu'à présent hier, et a maintenant son Tradewind 35 Macareux courir vers l'est aussi vite que possible. Il est très heureux à bord maintenant qu'il a récupéré de l'eau de pluie pour boire et alors qu'il vivra la vie de l'océan Austral pendant une semaine ou plus (Macareux est actuellement à 1,300 XNUMX milles à l'ouest du cap Horn), Istvan attend Noël avec impatience et, espérons-le, célébrera le Nouvel An dans l'Atlantique.

Son message de Noël est : JOYEUX NOEL À MES AMIS AUX ÉTATS-UNIS, AU CANADA, EN HONGRIE, EN ALLEMAGNE, EN AUTRICHE, EN FRANCE ET EN AUSTRALIE. JE N'AI JAMAIS ÉTÉ RICHE, MAIS RICHE EN NOMBRE ET EN QUALITÉ D'AMITIÉS.

Dans un appel de sécurité au QG de course, Istvan ajoute : « Pas de décorations, mais je vais changer mes sous-vêtements et me raser le jour de Noël. J'ai également réparé mon lecteur de cassettes, j'aurai donc quelques chansons de Noël pour boire un vin de dessert spécial avec lequel j'ai à bord. Ce sera un Noël très solitaire… le plus dur de tous les temps… Je penserai à ma famille et je leur manquerai.

5ème place du skipper finlandais Tapio Lehtinen sur Gaia 36 Asteria a des plans avant Noël pour nettoyer les balanes de sa coque sans nager. Au lieu de plonger par-dessus bord et de courir un gant entre des requins affamés, il avait l'intention d'essayer de se balancer au bout de la drisse de spi et d'utiliser le crochet de bateau avec un grattoir attaché, pour marcher le long de la coque comme un grimpeur. Les cartes météo montrent une quasi-calme donc on espère qu'il réussit. Tapio veut faire Les Sables d'Olonne Agglomération avant le 22 avril – la soirée finale de remise des prix GGR !

Message de Noël de Tapio : MON NEZ ROUGE EST LA DÉCORATION. TRANCHE DE GÂTEAU AUX FRUITS DE SIR ROBIN ET UNE LAMPE DE JALLU,

Le skipper russe Igor Zaretskiy est rentré à Moscou aujourd'hui pour un bilan de santé. Si tout se passe bien, il sera de retour sur son Endurance 35 Esmeralda dans une semaine et redémarrer la GGR d'Albany, en Australie occidentale dans la classe Chichester. Sinon, il a jusqu'au 14 janvier pour redémarrer, ou attendre que la saison hivernale dans l'océan Austral passe et redémarre après le 14 novembre.

Expliquant cette annonce de redémarrage faite par les organisateurs de la GGR aujourd'hui, Don McIntyre, président de la course, déclare : L'océan commence à devenir répandu. Nous avons utilisé la progression de navigation établie par Istvan Kopar depuis le cap Leeuwin et ajouté 3 jours supplémentaires pour calculer un temps de navigation total jusqu'à la Corne de 78 jours. Si Igor doit subir une opération, il devra alors subir un autre examen médical GGR et obtenir une autorisation de son médecin indiquant qu'il est prêt à naviguer. Nous souhaitons bonne chance à Igor dans les prochains jours et espérons le revoir très bientôt dans la Course.

Whisky à gogo
Suite à notre mise à jour sur le Biscay 36 de Gregor McGuckin Endurance énergétique Hanley Lundi, deux groupes ont exprimé leur intérêt à récupérer le yacht qui dérive actuellement à quelque 1,200 7 milles à l'ouest de Fremantle. L'attraction principale, semble-t-il, est le baril de whisky irlandais single malt 777 de Glendalough, âgé de XNUMX ans, à bord. La récupération de son bateau ferait aussi un super cadeau de Noël pour Gregor aussi !

Pour l'équipe GGR, c'est comme d'habitude 24 heures sur 7, XNUMX jours sur XNUMX et nous continuerons à publier des nouvelles au fur et à mesure sur la page Facebook de GGR. www.facebook.com/goldengloberace

 Position des skippers à 12h00 UTC 21.12.18

Skipper Distance pour finir VMG au cours des dernières 24 heures Environ. distance derrière le leader 
1 Jean-Luc VDH (FRA)
Rousseur 36 matmut
  3900  5.4 nœuds  0
2 Marquer les lattes (NED)
Rousseur 36 Ohpen non-conformiste
  4607  6.0 nœuds 707
3 Uku Randmaa (EST) Rustler 36 Un et tous    6770  5.3 nœuds 2870
4 Istvan Kopar (États-Unis)Tradewind 35 Macareux   8386  3.4 nœuds  4486
5 Tapio Lehtinen (Fin) Gaia 36 Asteria   10383   2.1 nœuds  6483

Retraité

Ertan Beskardes (GBR) Rustler 36 Loutre paresseuse
Kevin Farebrother (Australie) Tradewind 35 Sagarmatha
Nabil Amra (PAL) Biscaye 36 Liberté II
Philippe Péché (FRA) Rustler 36 PRB
Antoine Cousot (FRA) Biscaye 36 Intérim métier
Sont Wiig (NOR) OE32 Olléanna
Abhilash Tomy (IND) Réplique Suhaili Thuriya
Gregor McGuckin (IRE) Biscaye 36 Endurance énergétique Hanley
Francesco Cappelletti (ITA) Endurance 35 007
Loïc Lepage (FRA) Nicholson 32 Laaland
Susie Goodall (GBR) Rustler 36 DHL Lumière des étoiles
Mark Sinclair (Australie) Lello 34 Coco

Classe de Chichester

  1. Igor Zaretskiy (RUS) Endurance 35 émeraude - À Albany, dans l'ouest de l'Australie

Les commentaires sont fermés.