Lehvoss Group fournit des thermoplastiques renforcés de carbone pour le premier yacht imprimé en 3D au monde

Livrea Yacht, un projet ambitieux de deux constructeurs de bateaux italiens, sera le tout premier yacht imprimé en 3D.

Le groupe Lehvoss, basé à Hambourg, fournit à l'équipe des thermoplastiques renforcés de fibres de carbone pour produire des pièces avec une technologie d'impression 3D par extrusion directe dédiée.

Francesco Belvisi et Daniele Cevola sont deux constructeurs de bateaux italiens aux rêves grands et pleins d'entrain. Le duo travaille actuellement sur un projet appelé Livrea Yacht, qui consiste à concevoir et construire un voilier avec l'impression 3D. Le bateau, baptisé Mini 650, entrera dans la prochaine Course à la voile Mini-Transat 2019. Cette longue course commence en France et traverse l'océan Atlantique pour se terminer au Brésil.

Depuis 2014, les deux constructeurs de bateaux travaillent sur un yacht imprimé en 3D pour cette course prestigieuse. Leur plan est d'utiliser l'impression 3D pour "surmonter les problèmes de la construction de bateaux traditionnels". En fait, les entrepreneurs ont récemment remporté le prix national italien de l'innovation 2017 pour leur travail révolutionnaire.

Ensemble, les entrepreneurs italiens ont également fondé la société OCORE, qui fournit la technologie d'impression 3D par extrusion directe dédiée utilisée dans le projet.

Comme tout marin le sait, on ne peut pas s'embarquer correctement sur l'océan sans un équipage fiable. Ainsi, les designers italiens se sont associés à Autodesk et de KUKA pour aider l'équipage du navire. L'imprimante 3D OCORE fonctionne à l'aide d'un bras robotique KUKA, qui est une solution de fabrication personnalisable et automatisée qui améliore l'efficacité de la production.

Cependant, ce ne sont pas les seules entreprises qui envisagent de se lancer dans l'action. Le dernier partenaire à monter à bord de ce projet est le Groupe Lehvoss.

Lehvoss Group, filiale de Lehmann&Voss&Co.., fournit à l'équipe de Livrea Yacht ses matériaux LUVOCOM 3F. Ces matériaux hautes performances renforcés de fibres de carbone sont à base de polymères thermoplastiques, tels que les polyamides de haute qualité et le PEEK.

« Nous sommes ravis d'avoir le groupe LEHVOSS à bord pour ce projet innovant. Ils sont un fabricant mondial reconnu de matériaux polymères personnalisés. Leur parrainage, leur soutien supplémentaire et leur expérience avec des matériaux dédiés à notre technologie ont beaucoup contribué à la conduite de notre projet. En parallèle, nous pouvons désormais transposer cette technologie à d'autres secteurs industriels pour des applications en série », a déclaré Cevola, directeur général d'OCORE.

La technologie d'impression 3D d'OCORE avec le bras robotique KUKA

Les commentaires sont fermés.