Malibu Boats répond au procès intenté par un ancien concessionnaire

Malibu

Le constructeur de bateaux américain Malibu Boats a publié une déclaration en réponse à une plainte déposée par le concessionnaire de bateaux Tommy's Boats le 10 avril 2024.

Le concessionnaire de bateaux Tommy's Boats, basé à Grand Rapids, qui possède des sites à travers les États-Unis, accuserait Malibu de « stratagème intentionnel et frauduleux de la part de son PDG, Jack Springer ».

Le procès fait valoir que Malibu a approvisionné en excès des stocks difficiles à vendre à plusieurs concessionnaires afin de gonfler artificiellement ses ventes, sa part de marché et la valeur de ses actions.

Tommy's accuse Malibu de s'être engagée « dans un plan élaboré visant à surfabriquer et à pomper près de 100 millions de dollars de ses stocks les plus chers et les plus rentables, à rotation lente, dans 15 concessions Tommy's afin de gonfler artificiellement les performances de vente de Malibu et de revendiquer artificiellement une part de marché accrue dans l'industrie. , et gonfler artificiellement la valeur de ses actions lors d’un ralentissement évident de l’industrie des bateaux à moteur de plaisance.

Les bateaux de Tommy fait face à son propre procès, alléguant que la société a fait défaut sur plus de 115 millions de dollars de prêts.

Bateaux Malibu a maintenant publié une déclaration, affirmant qu'elle « a l'intention de se défendre vigoureusement contre les affirmations de Tommy's ».

La déclaration continue : « Tommy's était autrefois un de nos concessionnaires partenaires de longue date, et nous avons mis fin à notre relation en raison de préoccupations concernant la propre conduite de Tommy et sa solidité financière. En effet, le prêteur de Tommy le poursuit également pour violation des accords que Tommy a utilisés pour financer l'achat de nos bateaux. Nous agirons toujours pour protéger notre entreprise, nos clients et nos actionnaires.

«Tous les bateaux vendus par Malibu à Tommy ont été commandés par Tommy. Malibu n'a vendu à Tommy's que les bateaux commandés par Tommy's, et Malibu a rempli ses obligations en vertu de ses accords avec Tommy's. Nous apprécions nos relations avec nos concessionnaires partenaires et nous respectons nos accords.

«Malibu a pris des mesures suite aux ventes de bateaux par Tommy par confiance. À l'automne 2023, Malibu a découvert pour la première fois que Tommy's vendait des bateaux par confiance (en vendant des bateaux qui constituaient une garantie bancaire et en ne déclarant pas les ventes à la banque ni en remboursant la banque). Après avoir appris que Tommy's vendait par confiance, Malibu s'est engagé à de nombreuses reprises avec Tommy's et M&T Bank au sujet de la situation financière de Tommy et des voies potentielles à suivre. Ces discussions n'ont pas abouti à une résolution que nous estimions être dans le meilleur intérêt de nos actionnaires, de nos concessionnaires partenaires et de nos clients finaux, et nous avons donc mis fin à notre relation avec Tommy's. Nous n'avons actuellement aucun accord de concession en vigueur avec Tommy's.

« Tommy's est déjà embourbé dans un litige concernant son défaut de paiement sur ses accords de prêt. Plus tôt ce mois-ci et en réponse, entre autres, à la conduite de Tommy dans la vente de bateaux par confiance, M&T Bank a poursuivi Tommy's pour violation de son accord de prêt. M&T a déposé une requête visant à nommer un séquestre pour les actifs de Tommy's.

«Malibu s'efforce d'atténuer toute perturbation pour nos partenaires et clients, ainsi que pour notre entreprise. Nous travaillons avec notre réseau de concessionnaires et sommes en discussions avec des partenaires concessionnaires solides pour limiter toute lacune de service sur les marchés précédemment desservis par Tommy's. Nous restons déterminés à servir les utilisateurs finaux de Malibu sur tous nos marchés.

Basé au Tennessee Bateaux Malibu produit des bateaux sous les marques Axis, Cobalt, Cobia, Hewes, Malibu, Maverick, Pathfinder et Pursuit.

En Février, Le PDG de Malibu, Jack Springer, a confirmé sa démission. Springer quittera ses fonctions de PDG au plus tard le 17 mai 2024.

Par ailleurs, un procès intenté aux États-Unis le mois dernier allègue que la plus grande agence de vente de yachts au monde et d'autres courtiers sont facturant des commissions de vente « gonflées » qui escroquent les vendeurs de bateaux.

Le plaignant dans le recours collectif proposé, qui a été déposé en mars 2024 devant le tribunal de district américain de Miami, en Floride, est le vendeur de bateaux Ya Mon Expeditions LLC, basé au Wyoming. La société est contrôlée par Davin Lamm, directeur immobilier de Pennsylvanie.

L'affaire a été déposée contre plusieurs entreprises et acteurs majeurs du secteur, notamment l'International Yacht Brokers Association ; Boats Group LLC, opérateur de Boat Trader, Yacht World et Boats.com ; Ventes de yachts Denison ; Marine alliée ; Ventes de yachts unies ; MarineMax ; et les navires de plaisance Northrop & Johnson. La majorité des accusés ont leur siège en Floride.

Cet article a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Les commentaires sont fermés.

Passer au contenu