En savoir plus sur Red Diesel…

Scuttlebutt Europe a publié la lettre suivante décrivant le traitement d'un lecteur par les autorités belges à propos de son diesel rouge…

De Tim Brooke :

Nous avons récemment reçu une amende de 500 euros pour avoir du diesel rouge à Ostende, en Belgique.

La veille, nous avions participé à la course du trophée EAORA Graham Wallis (6 juillet 2017) de Harwich à Ostende et profitions d'une journée de repos à Ostende avant de retourner au Royaume-Uni le lendemain.

Vers 1500h2, heure locale, j'ai reçu un message d'un membre de l'équipage encore sur le bateau me disant que ma présence était requise. J'ai aussitôt quitté la terrasse du Royal North Sea Yacht Club pour regagner le bateau. À mon arrivée, j'ai trouvé 2 douaniers en uniforme et armés et XNUMX autres fonctionnaires dont j'ai appris plus tard par les douaniers qu'ils étaient des « fonctionnaires de Bruxelles ». Les agents des douanes m'ont informé qu'ils devaient vérifier mon réservoir, je leur ai dit que j'avais du Red Diesel et que j'avais un reçu pour cela, mais cela ne semblait pas avoir d'impact significatif. ils ont ensuite pompé une quantité d'essai dans le réservoir et m'ont montré que (bas et voilà) c'était du diesel rouge.

S'en sont suivis de nombreux remplissages de formulaires et vérifications de papiers (registre des navires, assurances, licence radio et passeports et pièces d'identité de l'équipage) avant de produire un terminal de carte.

Je crois que quelques autres yachts participant à l'événement ont également fait vérifier leurs papiers.

Les agents des douanes étaient amicaux et courtois, mais insistaient beaucoup sur le fait que le Red Diesel était illégal pour les bateaux de plaisance et que le diesel blanc est facile à obtenir au Royaume-Uni.

Tout l'incident a évidemment laissé un goût amer et nous ne retournerons pas en Belgique de sitôt, et bien que je ne puisse pas parler pour l'East Anglian Offshore Racing Association, il y avait un sentiment général qu'ils ne reviendraient pas en Belgique jusqu'à ce que ce problème soit résolu, avec 3 courses par an vers la Belgique et une prévue en septembre à Ostende, cela pourrait potentiellement avoir un impact assez important pour les concurrents et les organisateurs.

Comme ces événements se déroulent depuis l'époque de mes grands-pères, il serait dommage qu'ils changent en raison de cette différence de lois.

Les commentaires sont fermés.