RYA répondra à la consultation sur les espèces envahissantes

Le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales a lancé une consultation sur les mesures de gestion pour contrôler la propagation des espèces envahissantes en Angleterre et au Pays de Galles.

La RYA a l'intention de répondre à la consultation qui sollicite des avis sur les mesures envisagées pour lutter contre la propagation de 14 espèces exotiques envahissantes, notamment l'hydrocotyle flottant, l'élodée frisée, le crabe chinois et l'écrevisse signal.

Les espèces envahissantes remettent en cause la survie de certains de nos animaux et plantes les plus rares et endommagent certains de nos écosystèmes les plus sensibles. L'impact des espèces exotiques envahissantes sur notre biodiversité nationale et mondiale est grave et croissant. Ils ont également un impact sur une gamme d'industries et de réseaux, de l'agriculture à l'industrie du bâtiment et aux voies navigables nationales.

Les espèces non indigènes envahissantes (INNS) peuvent être transportées vers le Royaume-Uni de différentes manières. Ils peuvent être transportés par des navires de transport, transportés par les industries aquacoles et même balayés par les courants à travers un océan. Ils peuvent également être transportés d'un endroit à l'autre en faisant du stop sur des coques de bateaux, des ancres et des propellers, ou transportés dans les eaux de ballast et de cale.

Un règlement de l'UE sur la prévention et la gestion de l'introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes est entré en vigueur en 2015. Pour les espèces largement répandues préoccupantes pour l'Union, le règlement exige la mise en place de mesures de gestion efficaces, afin que leur impact sur la biodiversité, la les services écosystémiques connexes et, le cas échéant, sur la santé humaine ou l'économie sont minimisés. Les mesures de gestion consistent en des actions létales ou non létales, physiques, chimiques ou biologiques visant à l'éradication, au contrôle de la population et au confinement d'une population d'espèces préoccupantes pour l'Union.

Ce que vous pouvez faire pour aider à freiner la propagation

En plus des impacts environnementaux dévastateurs, les espèces non indigènes peuvent propager des maladies, restreindre la navigation, bloquer les cours d'eau, obstruer les voies navigables. propellers et alourdissent considérablement les coûts de gestion de nos voies navigables. Les installations récréatives peuvent également souffrir de ces espèces envahissantes.

Duncan Savage, responsable de la planification et de l'environnement de la RYA, déclare : « Les mesures qui peuvent être adoptées par les plaisanciers consistent notamment à prendre soin d'éviter de transporter des espèces envahissantes entre les cours d'eau en observant les « conseils de vérification, de nettoyage et de séchage » de la RYA. Nous savons que nos membres s'y engagent déjà, mais nous voulons continuer à sensibiliser la communauté de la voile. Cette consultation offre l'opportunité de communiquer les efforts des plaisanciers pour minimiser le problème et l'impact que les espèces envahissantes peuvent avoir sur la navigation des voies navigables.

The Green Blue, l'initiative environnementale entre la RYA et British Marine, a travaillé en étroite collaboration avec le GB Non Native Species Secretariat (NNSS), l'Environment Agency, Natural England, Natural Resources Wales, Marine Scotland et Invasive Species Ireland pour développer le contrôle , un guidage propre et sec pour les plaisanciers.

  • En cliquant bateaux, équipements et vêtements pour plantes et animaux vivants. Portez une attention particulière aux zones humides ou difficiles à inspecter.
  • Propres et laver tous les équipements à fond avec de l'eau douce et des bateaux anti-salissures chaque année. Enlevez les salissures visibles et mettez dans la poubelle, pas de nouveau dans l'eau.
  • Sécheurs responsable ! Lors de la récupération d'un bateau, d'une remorque, d'un dériveur, d'une motomarine ou d'un semi-rigide, vidangez l'eau de toutes les pièces et de tous les équipements pouvant contenir de l'eau, y compris l'eau qui s'accumule dans les cales, avant de quitter le site. Les vêtements et l'équipement doivent être soigneusement séchés aussi longtemps que possible avant d'être utilisés ailleurs.

Pour de plus amples renseignements, visitez Le site Vert Bleu.

Avoir votre mot à dire

La RYA accueille les points de vue des plaisanciers pendant que nous formulons notre réponse à la consultation. S'il vous plaît envoyer un courriel environnement@rya.org.uk. Les détails de la consultation et le document de consultation sont disponibles sur Les pages de consultation du Defra.

Les réponses doivent être reçues avant le 29 août 2019.

Les commentaires sont fermés.