Focus : les batteries à semi-conducteurs d'EP Technologies

Le mois dernier (novembre 2023), EP Technologies a lancé sa dernière batterie à semi-conducteurs. Selon l'entreprise, la nouvelle batterie utilise des électrolytes solides au lieu des électrolytes liquides présents dans les batteries lithium-ion conventionnelles. Cela améliore la sécurité car le liquide inflammable est éliminé et réduit le risque de surchauffe.

« [la nouvelle batterie] a un cycle de vie exceptionnellement long et des performances améliorées à des températures extrêmes », déclare Marco Ottieker, propriétaire de Technologies EP.

« Ces batteries ont le potentiel de transformer la façon dont l’énergie est stockée et utilisée dans l’industrie maritime, contribuant ainsi à un avenir plus vert et plus durable. »

Ottieker estime que tout le monde dans l'industrie maritime a besoin d'un tel stockage d'énergie, mais affirme qu'ils présentent actuellement un inconvénient : ils sont 30 % plus lourds que les batteries NCM les plus récentes d'EP Technologies.

"Ils ne sont donc pas très adaptés au marché des hors-bord", explique Ottieker. "Mais elles sont extrêmement sûres, extrêmement écologiques et rentables car elles durent environ trois fois plus longtemps que les batteries LFP et/ou NCM standard."

Il dresse une liste de situations qui pourraient arriver à la batterie et affirme qu'une surcharge, une décharge excessive, un écrasement ou une pénétration de clou auront le même effet : pas d'incendie, pas d'explosion, pas de fumée.

"Vous pouvez percer une cellule et il n'y aura pas d'emballement thermique", explique Ottieker. « Cela signifie que la cellule ne s’enflammera pas d’elle-même, même s’il y a un défaut de production et/ou des matériaux impurs à l’intérieur.

« Ceci et les capacités de surcharge/sous-charge signifient effectivement que vous ne pouvez allumer la cellule qu'avec de la chaleur externe, qui doit être supérieure à 350 °C pendant un certain temps. Si vous avez cela dans votre salle des batteries, vous pouvez vous attendre à ce que tout le navire soit en feu, mais pas à cause de la batterie.

Image principale : test des batteries à semi-conducteurs chez METSTRADE en novembre 2023.

Cet article a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Les commentaires sont fermés.

Passer au contenu