La durabilité occupe le devant de la scène à l'événement Benetti Yachtmaster

La durabilité était le thème principal de l'étape américaine du 21 Benetti Yachtmaster qui a eu lieu en Floride le mois dernier. L'événement de style atelier réservé spécifiquement aux capitaines et aux équipages s'est tenu en personne au Baker's Cay Resort à Key Largo en utilisant des matériaux biodégradables et des produits à faible impact environnemental de marques locales.

Au cours d'un atelier, le directeur national de Benetti Americas Nick Bischoff, le coordinateur du marketing produit Fabio Fede et Peter Selivanoff de Fraser Yachts ont discuté de l'introduction récente des normes OMI TIER pour les navires de moins de 500 tonnage brut, qui visent à réduire considérablement les émissions de NOx dans les ECA ( Zones de contrôle des émissions) - celles-ci incluent l'ensemble du littoral américain.

Ces normes ont été adoptées par Benetti, qui propose désormais une gamme complète de nouveaux modèles (Class, Oasis et B.Yond) qui, selon lui, peuvent être configurés pour IMO TIER III grâce à l'utilisation de SCR (Systèmes de réduction catalytique sélective) et réservoirs d'urée.

Dans un autre atelier sur les yachts à faibles émissions, Fede a expliqué comment Benetti a réussi à commercialiser un nouveau yacht en acier de 37 mètres avec une unité de puissance hybride : le B.Yond 37M. Le système hybride - E-Mode - développé en collaboration avec Siemens Energy, ainsi que les filtres catalytiques SCR, devraient permettre au B.Yond 37M de réduire sensiblement les émissions de CO2 et de NOx, ce qui en fait le premier "yacht à faibles émissions" en sa catégorie.

Fede a également présenté un autre projet Benetti, le 107 mètres Luminosité, le plus grand yacht hybride giga jamais construit. Alimenté par des batteries au lithium de 3 MWh et un système de propulsion et de production diesel-électrique, la société dit Luminosité est l'un des yachts les plus avancés technologiquement du 21ème siècle et peut entrer dans les zones marines protégées interdites aux yachts conventionnels.

L'attention s'est ensuite portée sur les carburants alternatifs. C'est un domaine dans lequel Azimut|Benetti dit que son département R&D investit afin de pouvoir construire des yachts avec des émissions de plus en plus faibles, utilisant des carburants comme l'hydrogène et le méthane et des technologies de propulsion alternatives comme les moteurs à gaz, à double carburant et à pile à combustible.

Roger Trinterud, directeur commercial croisière et yacht chez Kongsberg Maritime, a clôturé la séance en illustrant les derniers projets de Kongsberg. L'un d'eux, en collaboration avec Benetti, consistait à construire un pont intégré et un système de contrôle de propulsion pour le giga yacht de 107 mètres Lana.

Les commentaires sont fermés.

Passer au contenu