L'équipage d'Alinghi Red Bull Racing dévoilé

Les membres d'équipage qui ont été choisis pour naviguer à bord Alinghi Red Bull Racing ont été révélés.

Avec une formation dans les sports olympiques, les hydravions et la Red Bull Youth America's Cup, ils seront répartis dans les rôles de tacticien, barreur, régleur de foil, régleur de voile et broyeurs alors que les nouveaux défis d'équipe pour le prochain Coupe de l'America dès 2024.

L'entraîneur-chef Nils Frei et Pierre-Yves Jorand, co-directeur général en charge des opérations sportives, ont commencé à recruter conjointement à l'été 2021.

«Ce n'était pas un choix facile, nous avons la chance d'avoir un excellent potentiel en Suisse», déclare Frei.

Pour sélectionner les 14 membres d'équipage, les besoins du bateau ont été déterminés avec les concepteurs. Les premiers marins qui ont été choisis ont également contribué à la prise de décision.

"Le caractère, l'attitude et le potentiel de développement sont aussi importants que les compétences", ajoute Jorand. « Nous allons piloter une Formule 1 avec plusieurs personnes dans le cockpit : une au frein, une à la direction, une à l'accélérateur et une au levier de vitesse. C'est une question de travail d'équipe.

Le marin suisse Arnaud Psarofaghis, qui est au cœur du projet depuis ses débuts, ajoute : « Partir dans cette aventure avec des amis que je connais depuis l'enfance et des gens avec qui je travaille depuis plus de 20 ans, c'est très excitant. Même si je n'ai pas forcément navigué avec eux, cette complicité est un grand avantage. Nous nous comprenons, ce qui facilitera grandement la communication. Et c'est vital, car à bord, une bonne communication est primordiale. Et hors du bateau aussi : on sait quand l'un de nous traverse une mauvaise passe, comment lui parler, et quand… Seule compte la performance, et c'est dans cette optique que les équipes seront constituées. ”

Ces marins n'avaient jusqu'à présent aucune expérience dans le Coupe de l'America ainsi un programme d'entraînement de haut niveau a été mis en place sur l'eau avec des coachs renommés et des designers reconnus internationalement.

Aux côtés des marins, le groupe motopropulseur fournira l'énergie à bord.

« Les règles de classe obligent certains systèmes à fonctionner en mode manuel, notamment tout ce qui concerne le réglage des voiles », explique Adolfo Carrau, coordinateur du design. « C'est la force apportée par ces athlètes qui permet au régleur de voile de faire son travail. Les concepteurs ont identifié les positions et les forces nécessaires pour avoir le maximum de puissance pour le type d'effort fourni : si les courses se calculent en minutes, l'entraînement prend des heures. Il faut donc que les équipiers soient vraiment costauds, d'autant plus qu'ils ne seront que quatre à bord, contre huit grinders lors de l'édition précédente.

Par conséquent, le recrutement s'est concentré sur les fédérations suisses d'aviron et de cyclisme. « Les tests physiques et le soutien médical à l'Hôpital de La Tour, ainsi que les antécédents de ces athlètes, ont retenu notre attention ; même s'ils n'ont pas d'expérience en voile, ils excellent dans le sport de haut niveau, la victoire et la performance malgré la pression », explique Frei. « Les rameurs sont des athlètes extrêmement polyvalents en raison de leur force, de leur puissance et de leur endurance. Mais encore fallait-il leur expliquer ce que représente cet événement ; c'est un choix de carrière, un choix de vie.

Parmi les nouveaux marins, le plus jeune est le champion du monde Optimist 2014 Nicolas Rolaz, 22 ans, qui déclare : « C'est un honneur pour moi, un rêve devenu réalité. J'ai commencé à naviguer lors de la précédente victoire de l'America's Cup en 2007 ; Ernesto Bertarelli et son équipage avaient montré qu'il était possible d'atteindre le sommet même si l'on vient d'un pays enclavé comme la Suisse. Faire flotter le drapeau suisse à l'America's Cup, c'est comme le Saint Graal, mais c'est surtout une chance de rallumer la flamme et de faire revivre le passé victorieux de l'équipe.

Après une absence de plus d'une décennie, Alinghi rejoint Red Bull en tant que challengers pour la 37e America's Cup. L'équipe naviguera sous le pavillon de la Société Nautique de Genève lorsque les Selection Series débuteront en 2024.

Alinghi Red Bull Racing :

Équipage de voile

  • Maxime Bachelin, 24 ans – groupe de conduite
  • Matias Bühler, 39 ans – groupe de pilotage
  • Arthur Cevey, 26 ans – groupe de pouvoir
  • Nicolas Charbonnier, 40 ans – groupe de conduite
  • Lucien Cujean, 32 ans – groupe de conduite
  • Barnabé Delarze, 27 ans – groupe de pouvoir
  • Yves Detrey, 43 ans – groupe de conduite
  • Augustin Maillefer, 29 ans – groupe de pouvoir
  • Bryan Mettraux, 31 ans – groupe de pilotage
  • Arnaud Psarofaghis, 33 ans – groupe de conduite
  • Nicolas Rolaz, 22 ans – groupe de puissance
  • Nils Theuninck, 25 ans – groupe de pouvoir
  • Nicolas Rolaz, 22 ans – groupe de puissance
  • Théry Schir, 29 ans – groupe de pouvoir
  • Florian Trüb, 28 ans – groupe de pouvoir

Équipe de design

  • Marcelino Botin (ESP) – concepteur principal
  • Adolfo Carrau (URU) – coordinateur de conception
  • Steven Robert (FRA) - ingénieur principal en structure
  • Gautier Sergent (FRA) – concepteur de voiles
  • Joseph Ozanne (FRA) – responsable du simulateur

Cet article a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Les commentaires sont fermés.

Passer au contenu