Vetus gèle les prix jusqu'en janvier 2025

Au milieu des changements économiques mondiaux, VETUS répond aux préoccupations des clients en réduisant les prix, et s'engage à maintenir cette tendance jusqu'en janvier 2025 © VETUS

Vetus, qui conçoit des systèmes complets de produits marins, s'est engagé à maintenir ses prix sur l'ensemble du marché jusqu'en janvier 2025.

L'entreprise néerlandaise, qui célèbre son 60e anniversaire cette année, affirme qu'elle reste déterminée à fournir ses produits à des « prix raisonnables » malgré les défis économiques, notamment la hausse des taux d'inflation et l'escalade des coûts des matériaux, des transports, de l'énergie et de la main-d'œuvre. Vetus affirme qu'en plus du gel des prix, elle a également réduit les prix d'environ un tiers de ses produits.

« Notre objectif a toujours été de fournir des solutions innovantes à un prix raisonnable aux plaisanciers et aux équipementiers », déclare Marcel Borsboom, PDG de Vetus. « Alors que nous traversons cette période d’incertitude économique, nous restons fermes dans notre engagement envers nos clients.

« En plus de maintenir nos prix cohérents et de réduire les prix dans l'ensemble de notre portefeuille de produits pour le consommateur final, nous continuerons à fournir aux constructeurs de bateaux et aux équipementiers les options de tarification les plus compétitives. »

Dans un communiqué, Vetus souligne qu'elle n'a appliqué qu'une seule augmentation de prix pendant la pandémie et qu'elle a pu geler ses prix depuis avril 2022 après avoir évalué l'ensemble de sa gamme de produits afin « d'identifier des opportunités d'optimisation des prix ».

L'entreprise se prépare à déménager dans son nouveau siège social à la fin de cette année après début des travaux du projet en décembre. Le nouveau siège social est en cours de construction dans la ville néerlandaise de Schiedam, où Vetus le fondateur Willem den Ouden est né.

Les commentaires sont fermés.

Cette page a été traduite de l'anglais par GTranslate. L'article original a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Passer au contenu