Le canot de sauvetage de Cowes rejoint la mission de sauvetage après le démâtage d'un yacht

Le mât d'un yacht de 41 pieds s'est effondré au milieu du Solent hier après-midi, ce qui a conduit le canot de sauvetage Cowes RNLI et le canot de sauvetage Gosport sur les lieux.

Le mât, ainsi que les voiles et le gréement, sont restés suspendus sur le côté tribord d'Amalie, bien que les quatre occupants du yacht - deux hommes et deux femmes - aient échappé à des blessures.

Les membres d'équipage des deux canots de sauvetage ont envahi le yacht, qui était en location, pour procéder à une évaluation complète.

Lorsqu'une tentative acharnée de remonter le mât sur le yacht a échoué, il a finalement été décidé que celui-ci, ainsi que le gréement et les voiles, devaient être coupés. Le membre de l'équipe de Cowes, Piers Tylor, s'est mis au travail à l'aide d'une scie à métaux et d'un coupe-boulons.

Les membres du canot de sauvetage de Cowes et Gurnard vérifient le yacht paralysé. RNLI/George Chastney

La séparation du yacht est devenue plus urgente lorsqu'il y a eu des signes que le bateau pourrait bientôt être troué sous la ligne de flottaison par le frottement du mât contre la coque.

Le mât, les voiles et le gréement ont finalement été autorisés à couler au fond de la mer, bien qu'une ligne attachée à une bouée de balisage garantisse qu'ils pourraient tous être récupérés en toute sécurité plus tard par un navire commercial.

Le canot de sauvetage de Cowes a commencé à remorquer le yacht paralysé jusqu'à la marina de Haslar, mais le travail a ensuite été repris par le canot de sauvetage de Gosport.

Le canot de sauvetage Cowes, avec Laurie O'Callaghan à la barre, était absent de la station depuis près de trois heures, s'élançant juste après 2 heures et revenant à 5 heures.

Les commentaires sont fermés.