Focus : Réglementations, technologies et durabilité dans l'industrie des revêtements marins

Hempel

Dans l'industrie maritime, l'interaction entre réglementations, technologies et durabilité est cruciale, en particulier lorsqu'il s'agit de sélectionner des revêtements antifouling pour les navires, écrit Davide Ippolito (directeur, gestion des solutions, marine) chez Hempel.

Ces éléments jouent un rôle essentiel dans la gestion de l'encrassement biologique et le développement de revêtements hautes performances, en tenant compte de leur impact sur l'efficacité énergétique, la conformité et la durabilité environnementale.

Biofouling et durabilité

L’importance d’une gestion efficace de l’encrassement biologique ne peut être surestimée.

Il améliore non seulement l'efficacité énergétique des navires en maintenant des coques lisses et propres, mais réduit également considérablement les émissions de gaz à effet de serre. De plus, il constitue une mesure préventive cruciale contre la propagation d’espèces aquatiques non indigènes, les empêchant de devenir envahissantes. Comme l'a déclaré le FEM-PNUD-OMI en 2022, les revêtements antifouling apparaissent comme le principal outil de lutte contre l'encrassement, ce qui les rend indispensables aussi bien pour les bateaux commerciaux que de plaisance.

Pour les navires commerciaux et les bateaux de loisirs, y compris les yachts et les bateaux à moteur, la gestion du biofouling garantit le respect des règles de biosécurité, rendant hautement préférables les revêtements hautes performances avec des exigences de nettoyage minimales.

Naviguer dans le paysage réglementaire

Le paysage réglementaire régissant la gestion de l’encrassement biologique est complexe et évolutif. Le Organisation maritime internationale (OMI) a été à l'avant-garde, en édictant des règles et des orientations pour les navires commerciaux et de loisirs. L’OMI-AFS a notamment abordé la question des substances nocives telles que le TBT (2008) et le Cybutryne (2023), interdisant leur utilisation dans les revêtements antisalissure.

L’accent réglementaire s’étend au-delà des espèces envahissantes pour englober l’efficacité énergétique et les émissions de gaz à effet de serre régies par l’annexe VI de Marpol. Avec davantage de directives de l'OMI sur la gestion de l'encrassement biologique attendues à l'avenir, l'ensemble du secteur est confronté à des exigences strictes.

L'indicateur d'intensité carbone (CII) et les revêtements de coque avancés

Introduit en novembre 2022, le CII sert d'indicateur d'efficacité opérationnelle vital pour les navires de plus de 400 tonnes brutes au titre de l'annexe VI de Marpol. Un CII inférieur indique un navire plus efficace pour le transport de marchandises, contribuant ainsi aux efforts plus larges de décarbonation dans le secteur du transport maritime.

Les revêtements de coque avancés, en particulier les solutions à base de silicone, sont devenus des acteurs clés dans l'amélioration de la notation CII. Reconnus comme une technologie mature et disponible, ces revêtements permettent des économies de carburant et des réductions de gaz à effet de serre substantielles, ce qui correspond à l'engagement de l'industrie en faveur du développement durable.

Impact de la réglementation sur les formulations de revêtements

En Europe, le cadre réglementaire met l’accent sur l’aspiration à un environnement sans substances toxiques, motivée par des initiatives telles que le Green Deal et la stratégie chimique pour le développement durable. Dans des régions clés telles que l'UE, les États-Unis et la Corée, les peintures antisalissures biocides doivent être soumises à une évaluation rigoureuse lors des processus d'enregistrement, en mettant l'accent sur la minimisation des impacts négatifs sur la santé humaine et l'environnement. Les produits susceptibles d'entraîner des effets inacceptables ne sont pas enregistrés et leur utilisation n'est pas autorisée.

Une réglementation stricte a entraîné une diminution de la boîte à outils biocides pour les revêtements antisalissure à l'échelle mondiale.

Des réglementations telles que le Règlement sur les produits biocides (RPB) dans l'UE ont restreint l'utilisation de certains produits et substances. Cette tendance reflète une évolution plus large vers des formulations respectueuses de l’environnement.

Revêtements marins haute performance

Pour relever les défis posés par les restrictions réglementaires, l'industrie a adopté les revêtements de coque haute performance comme l'un des moyens les plus efficaces d'améliorer l'efficacité énergétique d'un navire. Hempel's La gamme Hempaguard de revêtements marins haute performance pour coques est la seule solution sur le marché offrant la technologie unique Actiguard silicone-hydrogel, résultant en une surface lisse et à faible friction qui empêche les organismes de s'attacher.

La technologie Actiguard intègre un mécanisme de libération de l'encrassement au silicone à base d'hydrogel avec cinq pour cent du niveau utilisé dans les antifoulings haut de gamme traditionnels et une libération contrôlée de biocide, garantissant à la fois une efficacité énergétique et des performances antifouling durables. Avec une économie moyenne de carburant allant jusqu'à huit pour cent, ces systèmes démontrent le potentiel d'améliorer les performances des navires sans compromettre la sécurité environnementale. Hempaguard évite l'encrassement, même si les navires subissent de longues périodes d'inactivité, changent de modèle commercial ou naviguent lentement, et offre une rugosité moyenne de coque extrêmement faible.

En conclusion, l’industrie des revêtements marins se trouve à un moment critique où convergent les réglementations, les technologies avancées et les objectifs de développement durable. Les efforts en faveur de l’efficacité énergétique, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’un environnement sans produits toxiques s’alignent sur les objectifs de développement durable des Nations Unies.


Les revêtements avancés de coque, en particulier les solutions de silicone haute performance, apparaissent comme une réponse pratique et durable à ces défis. À mesure que la réglementation continue d'évoluer, l'engagement de l'industrie en faveur de revêtements haute performance, associé à une gestion proactive de l'encrassement biologique, ouvre la voie à un avenir plus durable et plus respectueux de l'environnement pour les opérations maritimes.

Emploi vedette

Responsable technique grands comptes

Welwyn Garden City (hybride)

L'entreprise de produits chimiques spécialisés Sika est à la recherche d'un responsable technique des grands comptes pour stimuler la croissance de l'entreprise et entretenir des relations solides avec les grands comptes du secteur maritime.

Description complète du poste »

Les commentaires sont fermés.

Cette page a été traduite de l'anglais par GTranslate. L'article original a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Passer au contenu