Le chiffre d'affaires 2016 bondit de 8% chez Princess

Princess Yachts International, le deuxième plus grand constructeur de bateaux du Royaume-Uni, a enregistré un gain de 8% de son chiffre d'affaires à 216.7 millions de livres sterling avec un carnet de commandes supérieur à 500 millions de livres sterling aujourd'hui.

Les résultats de Princess Yachts pour l'exercice 2016 clos le 31 décembre offrent une forte croissance des revenus du constructeur de yachts à moteur de luxe, en hausse de 7.7 % à 216.7 millions de livres sterling contre 201.2 millions de livres sterling en 2015.

La société est désormais la deuxième derrière Sunseeker en termes de chiffre d'affaires, avec un chiffre d'affaires de 252 millions de livres sterling pour la même période.

Le rapport stratégique de Princess déposé dans les comptes de son entreprise fin juin a attribué les gains de chiffre d'affaires à un plan d'affaires à long terme comprenant un remplacement agressif de produits qui a entraîné une augmentation des ventes de bateaux plus grands avec des marges plus importantes.

Ce plan a été lancé l'année dernière lorsqu'Antony Sheriff a été nommé président exécutif et que les actionnaires ont injecté un montant net de 8.5 millions de livres sterling dans la société en milieu d'année, ainsi que 4.4 millions de livres sterling supplémentaires à retirer.

Les lancements et les ventes de nouveaux produits, encore aidés par l'affaiblissement de la livre, ont gonflé le carnet de commandes de Princess, qui s'est étiré à 18 mois en moyenne fin 2016, contre 12 mois en moyenne l'année précédente.

L'élan s'est poursuivi en 2017, avec des créneaux de livraison pour certaines gammes de produits s'étendant jusqu'au second semestre 2018. Le constructeur a déclaré que son carnet de commandes dépasse actuellement la valeur au détail de 500 millions de livres sterling.

La rentabilité s'est également améliorée au cours de l'année de près de 40 % avec une perte nette sur activités ordinaires (avant impôts) de -12.2 M£, contre -20.2 M£ en 2015.

Les coûts exceptionnels de 4.8 millions de livres sterling au cours de l'année reflètent les frais de licenciement et les honoraires de conseil ponctuels associés au plan d'investissement de 5.5 millions de livres sterling sur trois ans lancé l'année dernière.

Le constructeur a également fait de nouveaux progrès avec les réclamations d'assurance pour régler les dommages causés par la tempête de force ouragan qui a frappé ses installations en février 2014.

La perte nette totale de la société (après impôts et autres coûts liés aux engagements de retraite) pour l'année était de -15.8 millions de livres sterling.

Fin 2016, Princess comptait 1,918 9 salariés, en baisse d'environ 2,100 % par rapport aux XNUMX XNUMX salariés de l'année précédente.

Princess a déclaré un emploi actuel à environ 2,350 96. L'an dernier, le personnel de production représentait XNUMX % des employés.

Les commentaires sont fermés.