Loïc Lepage démâte 600 milles au SO de Perth

AGENCE PHOTO PPL – SANS DROIT D'AUTEUR pour un usage éditorial uniquement CRÉDIT PHOTO : Christophe Favreau/PPL/GGR Tél : +44(0)7768 395719 E.mail : ppl@mistral.co.uk web : www.pplmedia.com ***2018 Golden Globe Race – Loïc Lepage (FRA) Nicholson 32 Laaland passant par la « porte » de Marina Rubicon au large de Lanzarote aux Canaries.

A 18h30 UTC, le navigateur solitaire français a déclenché la radiobalise de localisation des sinistres (RLS) sur son yacht Laaland après avoir démâté plus tôt dans la journée à environ 600 milles au SO de Perth en Australie-Occidentale. 

L'incident a commencé 5 heures plus tôt lorsque Lepage a contacté le PC Course pour la première fois pour signaler que de Laaland le mât s'était cassé à deux endroits alors qu'il naviguait dans des vents de 25 nœuds et une mer de 3 mètres. Après avoir coupé le gréement, le marin de 62 ans originaire de Vannes s'est dit préoccupé par le fait qu'une partie du mât ait pu endommager la coque près de la quille, mais que l'entrée d'eau initiale se soit arrêtée. Il n'a pas demandé d'aide et prévoyait d'installer un gréement de fortune aux premières lueurs du jour dimanche et de naviguer jusqu'à Fremantle sans aide.

Tout a changé à 18h10 UTC lorsque Lepage a appelé le QG de course pour dire que son yacht fuyait maintenant à raison de 30 litres d'eau par heure d'une zone de la quille cachée à la vue par un réservoir d'eau. Ses pompes fonctionnaient et suivaient le débit, mais les conditions extérieures s'étaient détériorées, avec des vents de 40 nœuds.

Loïc Lepage – très expérimenté avec trois transatlantiques en solitaire à son actif avant la Golden Globe Race. CRÉDIT PHOTO : Christophe Favreau/PPL/GGR

Le Centre commun de coordination de sauvetage de Canberra, qui avait déjà été alerté de de Laaland CODE ORANGE situation plus tôt, a intercepté son signal IPIRB à 18h30 UTC et a immédiatement émis une alerte relais MAYDAY à tous les navires. Un avion de recherche et de sauvetage Challenger a été envoyé de Perth et devait atteindre de Laaland position à 23h00 UTC. Son équipage communiquera avec Lepage par radio VHF et photographiera l'état du yacht, dont le gréement est toujours attaché à la proue, servant d'ancre flottante.

Le yacht GGR le plus proche avec un moteur est Macareux skippé par l'américano-hongrois Istvan Kopar, qui est à quelque 480 milles au portant à l'est. Les forts vents de force coup de vent d'ouest dans la région empêcheront presque certainement Kopar de remonter au vent pendant encore 24 heures. Un autre yacht solo, Alizés II navigué par Francis Tolan dans le tour du monde en solitaire sur la Longue Route, est à quelque 350 milles au NW de de Laaland position et les organisateurs de la GGR tentent de le contacter.

de Laaland la position à 19:00 UTC était 39 1.117S et 104. 1.67E faisant 1.2K sur 45T.

Lepage a signalé que tous les équipements de sécurité sont sécurisés, que son téléphone satellite d'urgence fonctionne et que l'équipement de suivi du yacht est complètement chargé. À 00h00 UTC, les conditions de vent et de mer devraient se modérer et à 12h00 UTC dimanche, elles devraient revenir à 20-25 nœuds du sud-ouest.

Loïc Lepage est un navigateur solitaire très expérimenté, ayant effectué trois traversées transatlantiques et passé les trois dernières années à préparer son voilier Nicholson 32 Laaland pour la Golden Globe Race. Des problèmes avec sa radio et une pénurie d'eau douce l'ont contraint à faire une escale à Cape Town, ce qui l'a rétrogradé en classe Chichester (pour les concurrents contraints de faire une escale ou de recevoir une assistance extérieure). Mais il a continué à « réaliser mon rêve » de faire le tour du monde en solitaire.

Les organisateurs de la GGR Race votent de Laaland position toutes les 30 minutes et maintenir une vérification par téléphone satellite toutes les 2 heures avec Lepage pour surveiller la situation.

Les commentaires sont fermés.