Brexit en date : des orientations pour les produits relevant des directives de l'UE

CE et la marque de conformité de roue

British Marine a déjà souligné les préparatifs que les constructeurs de bateaux devraient entreprendre pour s'assurer qu'ils sont prêts en cas de Brexit sans accord. Cet article mettra en évidence les autres domaines de l'industrie maritime dans lesquels un Brexit « sans accord » affectera la certification d'autres produits.

La certification européenne concerne un nombre important de produits fabriqués par des entreprises du secteur maritime, chacun de ces produits se verra appliquer un certain nombre de réglementations et/ou de directives. Par exemple, alors que la directive sur les bateaux de plaisance (RCD) couvre la fabrication de petites embarcations à usage récréatif, il existe également un certain nombre d'autres directives qui couvrent les petites embarcations et leurs composants :

  • Directive de compatibilité électromagnétique (CEM)
  • Directive basse tension
  • Directive machines
  • Directive sur les appareils brûlant des combustibles gazeux

Les composants de l'annexe II du RCD nécessitent également une certification individuelle avec vérification par un organisme notifié par un tiers. Les tuyaux de carburant, les trappes préfabriquées, les réservoirs de carburant pour les installations fixes, les volants et les composants de direction sont inclus dans la présente annexe.

Le règlement sur les équipements de protection individuelle (EPI) exigera la vérification par un tiers de certains équipements produits et mis sur le marché de l'UE. Le règlement EPI classe les produits en catégories de risque ; les produits de conception complexe liés à la noyade relèvent de la catégorie III et s'appliquent aux gilets de sauvetage. Ces produits nécessitent une vérification par un tiers et les fabricants devront s'assurer qu'ils contactent leur organisme notifié (NB) (s'il est basé au Royaume-Uni) pour comprendre le processus afin de garantir la validité continue de l'UE.

La directive sur les équipements marins (MED) est un autre règlement qui, en cas de Brexit sans accord, oblige les fabricants à modifier leurs processus pour garantir leur capacité à toujours mettre des produits sur le marché de l'UE. Le MED exige également, en vertu de l'article 13, qu'« un fabricant situé en dehors de l'Union doit désigner un représentant autorisé afin d'assurer la coopération avec les autorités nationales compétentes ». Cela exigera des fabricants britanniques d'équipements MED non seulement de revoir leur statut d'organisme notifié, mais également de mettre en place un représentant autorisé au sein de l'UE.

Les directives sur la nouvelle approche ont un certain nombre d'exigences pour la conception, la fabrication, la certification et la distribution dans leur texte. Il est impératif que les fabricants britanniques évaluent les réglementations pertinentes qui s'appliquent aux produits qu'ils exportent vers l'UE et évaluent les changements auxquels ils devront se préparer en cas de Brexit sans accord.

Il s'agit notamment de:

  • Directive sur les déchets d'équipements électriques et électroniques
  • Directive sur les équipements radio
  • Directive compatibilité électromagnétique
  • Directive sur les appareils brûlant des combustibles gazeux
  • La directive ATEX
  • Règlement sur les équipements de protection individuelle
  • Directive machines

Pour plus d'informations, veuillez contacter le service technique au technique@britishmarine.co.uk.

Les commentaires sont fermés.