Candela obtient un financement record et s'associe au Groupe Beneteau

Candela P-12 et C-8106

Candela, un constructeur suédois d'hydroptères électriques, a clôturé le plus grand cycle de financement de l'histoire de l'entreprise pour accroître la production de son ferry P-12.

Un partenaire clé de cette levée de fonds de 24.5 millions d'euros est le Groupe Beneteau, le plus grand constructeur mondial de bateaux, avec un chiffre d'affaires de 1.46 milliard d'euros, 15 usines, neuf marques et plus de 8,000 XNUMX yachts construits chaque année.

À l’échelle mondiale, le transport fluvial émet 3 pour cent des émissions mondiales de GES. Cependant, l’électrification a mis du temps à décoller sur les navires de plaisance et commerciaux, en raison de l’inefficacité des navires et bateaux conventionnels à grande vitesse.

L'hydroptère stabilisé par ordinateur de Candela planer au-dessus du frottement de l'eau, utilisant jusqu'à 80 % d'énergie en moins que les autres navires et bateaux, selon Candela, tout en atteignant une longue autonomie et une vitesse élevée grâce à l'alimentation par batterie. Ils offrent également aux opérateurs des coûts opérationnels inférieurs.

Candela P-12 et C-8106

Candela affirme que ses navires entièrement connectés disposent d’une technologie qui les aide à naviguer dans des mers agitées et des voies navigables sensibles. Un contrôleur de vol embarqué utilise les données en temps réel des capteurs pour contrecarrer les ondes, éliminant ainsi le mal des transports et l'inconfort. Lorsqu'ils déjouent, les navires Candela ne créent pas de sillage, ce qui permet des temps de trajet plus courts là où les embarcations conventionnelles sont limitées par restrictions de vitesse.

« Notre investissement s'inscrit parfaitement dans les objectifs de transition écologique du Groupe Beneteau, en développant des solutions innovantes pour une navigation plus durable et des expériences inégalées », déclare Bruno Thivoyon, PDG du Groupe Beneteau. « La technologie de Candela, permettant des navires électriques beaucoup plus efficaces, transformera le transport fluvial vers sa prochaine phase durable. »

Gustav Hasselskog, fondateur et PDG de Candela, ajoute : « Nous ne pourrions être plus enthousiastes à l'idée de compter le Groupe Beneteau parmi nous. En tant que leader mondial de la fabrication de bateaux, leur confiance est un sceau d’approbation pour notre technologie destinée à transformer le transport fluvial. Nous sommes enthousiasmés par les possibilités à venir.

Le nouveau cycle d'investissement aidera Candela à accroître sa production pour répondre à la demande du Candela P-12 récemment lancé, présenté comme le premier ferry hydroptère électrique au monde. Le P-12 est commercialisé comme le premier ferry électrique rapide et longue portée du marché. Sa technologie d'hydroptère réduirait les émissions sur toute la durée de vie de 97.5 pour cent par rapport aux navires diesel, tout en permettant aux opérateurs de réduire de moitié les coûts.

Petit ferry blanc sorti de l'eau sur des feuilles rouges avec des montagnes couvertes de nuages ​​en arrière-plan d'un lac réfléchissant et immobile

Puisqu'il génère un sillage minime, le P-12 a bénéficié d'exemptions des limitations de vitesse, y compris sur sa première route à Stockholm, où il réduira à partir de juillet les temps de trajet de moitié par rapport au transport routier et aux anciens navires diesel.

L'un des plus beaux lacs de Nouvelle-Zélande, le lac Manapōuri, aura un Candela P-12 en service d’ici 2025.

Le marché des navires électriques devrait représenter 14.2 milliards de dollars en 2030, selon Fortune Business Insights, grâce à de fortes incitations nationales visant à décarboner le transport maritime. Depuis le 1er janvier 2024, l’Union européenne a inclus le transport maritime dans son système d’échange de quotas d’émission (ETS), et des pays comme la Norvège font pression pour des fjords à zéro émission, en rendant obligatoires les ferries et les bateaux électriques.

« Nous avons passé des années à développer la maturité technologique et nous sommes désormais prêts à passer aux navires commerciaux. Comme dans tout secteur, l'entreprise qui connaît la croissance la plus rapide dominera le marché », déclare Gustav Hasselskog.

Parmi les autres bailleurs de fonds figurent les investisseurs de longue date EQT Ventures, Ocean Zero LLC et Kan Dela AB. Le nouvel investissement apporte un financement total puisque Candela création à plus de 70 M€.

«EQT Ventures soutient fermement la vision de Candela d'accélérer la transition vers des lacs et des océans sans combustibles fossiles depuis 2021», déclare Lars Jörnow, associé chez EQT Ventures. "Le lancement des navires P-12 de Candela marque un tournant décisif dans le transport durable."

Les commentaires sont fermés.

Cette page a été traduite de l'anglais par GTranslate. L'article original a été rédigé et/ou édité par l'équipe MIN basée au Royaume-Uni.

Passer au contenu