Réponse de RYA à la sélection des événements olympiques pour Paris 2024

La compétition olympique de voile de Rio 2016 rassemble 380 athlètes de 66 nations, sur 274 bateaux régates dans dix disciplines olympiques. Les courses se dérouleront du lundi 8 au jeudi 18 août 2016 avec 217 hommes et 163 femmes régates au départ de Marina da Gloria à Rio de Janeiro, au Brésil. La voile a fait ses débuts olympiques en 1900 et est un pilier de tous les Jeux Olympiques depuis 1908. Pour plus d'informations ou des demandes, veuillez contacter Daniel Smith à World Sailing à l'adresse marketing@sailing.org ou par téléphone au +44 (0) 7771 542 131.

Lundi 14 mai, le World Sailing Council s'est réuni à Londres, en Grande-Bretagne, lors de la réunion de mi-année de l'instance dirigeante internationale pour discuter et voter sur les épreuves qui composeront la compétition de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Avant la réunion, il a été confirmé que cinq des événements en cours seraient retenus, à savoir :
• Dériveur monoplace pour hommes
• Dériveur monoplace pour femmes
• Skiff féminin – 49erFX
• Skiff Hommes – 49er
• Multicoque mixte biplace – Nacra 17

Après débat, les cinq événements ajoutés au programme seraient :
• Planche à voile pour hommes
• Planche à voile pour femmes
• Dériveur mixte monoplace (nouvel événement)
• Dériveur mixte pour deux personnes (nouvel événement)
• Cerf-volant mixte (nouvel événement)

Le RYA, bien que déçu que le World Sailing Council ne se sente pas en mesure de soutenir le recommandation du comité des événements et son groupe de travail, sont heureux de voir la voile à l'avant-garde des sports olympiques afin d'assurer l'égalité des sexes tant au niveau des athlètes que des épreuves.

Inconnus connus
Il reste cependant de nombreuses questions sans réponse. L'équipement qui sera utilisé pour les trois nouveaux événements n'a pas encore été décidé et il existe également des doutes sur les événements dont l'équipement est soumis à un examen antitrust, à savoir le Laser, le Laser Radial et le RS:X.

Le format du nouvel événement « Mixed One Person Dinghy » est inconnu et la RYA prévoit des changements considérables dans les formats de certains autres événements, notamment la planche à voile masculine et féminine.

Ce qui est clair, c'est que le kitesurf fera désormais partie du programme olympique de voile et nous sommes impatients de travailler avec la British Kitesports Association pour identifier et soutenir les meilleurs talents britanniques du kitesurf pour l'avenir.

Pour l'avenir
Ian Walker, directeur des courses de la RYA, commente : « Il y a beaucoup de choses à considérer pour nous en tant qu'organisme directeur national, mais en tant qu'ancien marin de 470 qui a participé à trois Volvo Ocean Races mais qui aime également le kitesurf récréatif, vous pouvez voir que, comme le Comité des événements et le Conseil, était très conflictuel. Il n’y aura jamais de décision qui satisfera tout le monde.

"Je suis convaincu que quels que soient les formats et les équipements finalisés en novembre lors de la Conférence annuelle de World Sailing, ce sera une régate exceptionnelle à Paris 2024 et notre équipe d'entraîneurs et nos marins trouveront des moyens de s'adapter et d'exceller."

Andy Gratwick, directeur général de British Kitesports, ajoute : « Nous sommes ravis de constater les avancées significatives de World Sailing vers l'inclusion du kitesurf aux Jeux Olympiques de 2024 et une exposition potentielle à Tokyo 2020 en tant qu'événement de démonstration.

« C’est une étape énorme et positive pour le kitesurf dans le monde entier. Nous sommes ravis de nous impliquer dans cette nouvelle ère du sport et sommes impatients de travailler avec la RYA sur un parcours de performance visant à assurer le futur succès britannique en kitesurf olympique.

Large appel
Le message de World Sailing est très clair : la voile doit être égale à tous les niveaux, attirer la prochaine génération de marins, être basée sur des événements et elle doit également plaire au grand public et aux médias.

Il y a eu un mandat clair de changement de la part de la Fédération Internationale, mais il reste encore beaucoup de travail à faire sur les formats de courses des nouvelles épreuves et la présentation de la voile dans son ensemble pour répondre aux attentes du CIO et accroître l'attrait du sport auprès du public.

La RYA et son personnel continueront à soutenir World Sailing dans ce processus et sont convaincus que la voile sortira plus forte que jamais des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Cette histoire vient du RYA.

Les commentaires sont fermés.