Uku Randmaa écope d'une pénalité de 72 heures

Jour 234 – Uku Randmaa s'est vu infliger une pénalité de 72 heures pour violation du routage météo

  • Istvan Kopar souffre d'une barre franche cassée - maintenant à son gouvernail de secours
  • Tapio Lehtinen au coude à coude dans une course virtuelle contre Suhaili

Date limite : 14h00 UTC – 20/02/2019 Les Sables d'Olonne. La France

Un enregistrement de 16 minutes de la communication radio a été reçu au QG de course hier (19 février). Les cinq premières minutes couvrent une information météorologique légitime accessible au public, mais à 09h15, Randmaa demande : « J'ai une question… Comment puis-je la dire… Je me dirige vers 90°. Puis-je être sûr de pouvoir prendre le vent si je navigue vers l'est ? »

Le skipper estonien, troisième, Uku Randmaa, a échappé à la disqualification de la course Golden Globe après avoir enfreint les règles strictes interdisant l'assistance extérieure, mais s'est vu infliger une pénalité de 72 heures pour avoir demandé et reçu des informations de routage météo lors d'un contact radio avec un opérateur radio amateur.

Opérateur de jambon : « Si vous allez directement vers l'est, vous resterez dans la zone de lumière. Vous devez continuer vers le nord… et vous attraperez ensuite les vents d'ouest. Je ne sais pas si je peux vous le dire, mais je pense que vous devez aller au moins à 28° Nord et ensuite peut-être commencer à aller vers le Nord-Est.

Randmaa : « D'accord, mais je ne peux pas faire ça… le vent vient exactement de 35° et 25°.

Opérateur de jambon : « Si vous allez trop à l'est…. Je vais jeter un œil… Je ne peux pas vous donner trop d'informations. Cela pourrait vous faire disqualifier et je ne veux pas faire ça. Le vent est à un angle de 45°… et le trou de vent aussi.

Randmaa : « Donc, je dois à nouveau me déplacer vers le nord-ouest ? »

Opérateur de jambon : « Certainement. Pas trop à l'est pour le moment.

Positions relatives d'Uku Randmaa et d'Istvan Kopar dans l'Atlantique à 1300 UTC aujourd'hui.

Le président de la course, Don McIntyre, a expliqué : « Il s'agit d'une course rétro avec des skippers limités à l'utilisation d'un sextant, de cartes papier et de chronomètres à remonter, tout comme Sir Robin Knox-Johnston l'a utilisé lors de la première course du Sunday Times Golden Globe il y a 50 ans. Tous les équipements numériques sont interdits, y compris les téléphones satellites et les GPS. Les skippers ne peuvent communiquer que via les radios à bande latérale unique (SSB) et le réseau de radioamateurs amateurs, que le monde entier peut écouter s'ils le souhaitent. La GGR a attiré des centaines d'opérateurs radioamateurs du monde entier qui écoutent et se connectent avec les skippers, et ils jouent un rôle précieux en fournissant un réseau de communication pour la course. Mais les skippers savent que s'ils peuvent demander des informations météorologiques publiques, l'acheminement météorologique – étant donné les instructions sur l'endroit où aller – est strictement interdit. »

Le comité de course a accepté l'explication d'Uku Randmaa selon laquelle il n'avait pas pleinement compris que l'information qu'il avait reçue était un acheminement et a réduit la pénalité de disqualification à une pénalité de 72 heures.

Il a purgé une partie de cette pénalité en mer dans la nuit, mais suite à une demande d'atténuation au motif qu'il lui reste très peu de nourriture pour les 2,000 derniers milles jusqu'à l'arrivée aux Sables d'Olonne, le Comité de Course a donné son accord pour que Randmaa puisse continuer course et le reste de son temps de pénalité – 65 heures 40 minutes – sera ajouté à son temps d'arrivée.

Uku a attrapé un autre Marlin le week-end dernier, ce qui lui aura donné 3 jours de nourriture, mais ses stocks de base à bord se composent désormais de : 60 cuillères de riz, 20 sachets de soupe séchée, 23 plats lyophilisés, 15 sachets de thé et 4 cuillères de du sucre

Le dernier ETA pour le retour d'Uku aux Sables d'Olonne est désormais le 13 mars, cela doit donc lui durer 21 jours !

Istvan Kopar, à 422 milles derrière Uku Randmaa en termes de distance à parcourir aujourd'hui, a signalé que sa barre de fortune sur son Tradewind 35 Macareux s'est cassé vendredi dernier et il en est désormais réduit à utiliser son safran de secours. Ses problèmes de santé se poursuivent également avec un abcès dentaire douloureux, une infection fongique sous ses ongles et la croissance de moisissures dans les conditions humides sous les ponts, tout cela lui ronge le moral. Compte tenu de ces problèmes de pilotage, le comité de course a convenu que la pénalité de 24 heures qu'il a subie en s'arrêtant dans les îles du Cap-Vert pour réparer son autoguidage sera désormais ajoutée à son temps d'arrivée, plutôt que purgée dans une zone de pénalité en mer. .

Tapio Lehtinen, 5e, prend de la vitesse sur les côtes sud-américaines malgré la croissance des balanes sur son Gaia 36 Asteria. Il a signalé ce week-end que les balanes poussaient maintenant en grandes touffes pouvant atteindre 30 cm d'épaisseur autour de la zone de la quille, ce qui doit réduire considérablement la vitesse. Mais pas assez, semble-t-il, pour que le Finlandais surmonte sa peur des requins et plonge par-dessus bord pour nettoyer la coque. L'ETA de Tapio de retour aux Sables d'Olonne est désormais le 14 mai.

Asteria continue de courir au coude à coude avec Suhaili dans sa course virtuelle contre le tour du monde en solitaire de Sir Robin Knox-Johnston. Le yacht de Lehtinen a 74 milles d'avance aujourd'hui, mais c'est contre Suhaili dernière position relative connue il y a quatre jours, il court donc vraiment 3 à 400 milles en arrière.

Position des skippers à 13h00 UTC 20.02.19

Skipper Distance pour finir VMG au cours des dernières 24 heures Environ. distance derrière le leader 
1 Jean-Luc VDH (FRA)
Rousseur 36 matmut
Fini 0 nœuds  211j 23h 12m 19s
2 Marquer les lattes (NED)
Rousseur 36 Ohpen non-conformiste
Fini 0 nœuds 216j 00h 18m 30s Inc. 36h de pénalité
3 Uku Randmaa (EST) Rustler 36 Un et tous   2015  6.0 nœuds 0
4 Istvan Kopar (États-Unis)Tradewind 35 Macareux  2437  4.2 nœuds 422
5 Robin Knox-Johnston (GBR) Suhaili position de course virtuelle en 1969 (16 février) 5803  4.6 nœuds 3788
5 Tapio Lehtinen (Fin) Gaia 36 Asteria 5729  2.4 nœuds 3714

Classe de Chichester

Igor Zaretskiy (RUS) Endurance 35 émeraude - arrêté à Albany, dans l'ouest de l'Australie

Retraité

Ertan Beskardes (GBR) Rustler 36 Loutre paresseuse
Kevin Farebrother (Australie) Tradewind 35 Sagarmatha
Nabil Amra (PAL) Biscaye 36 Liberté II
Philippe Péché (FRA) Rustler 36 PRB
Antoine Cousot (FRA) Biscaye 36 Intérim métier
Sont Wiig (NOR) OE32 Olléanna
Abhilash Tomy (IND) Réplique Suhaili Thuriya
Gregor McGuckin (IRE) Biscaye 36 Endurance énergétique Hanley
Francesco Cappelletti (ITA) Endurance 35 007
Loïc Lepage (FRA) Nicholson 32 Laaland
Susie Goodall (GBR) Rustler 36 DHL Lumière des étoiles
Mark Sinclair (Australie) Lello 34 Coco

Les commentaires sont fermés.